Mes réactions à l'actualité électorale et aux questions de société


Réaction à l’élection d’Emmanuel Macron

Je me réjouis que les français aient clairement exprimé leur rejet des valeurs véhiculées par l'extrême-droite.
Parce que je souhaite la réussite de la France, je souhaite une bonne réussite à notre nouveau Président de la République Emmanuel Macron.

Celui-ci a été notamment élu sur sa promesse de renouvellement et de moralisation de la vie politique. Ce dernier constitue un pilier essentiel de ma candidature. Quant au renouvellement, je suis celui qui l’incarne le plus dans le Pays de Retz.

Emmanuel Macron devra en tout cas prendre en considération le fait que plus de 16 millions d’électeurs se sont abstenus, ont voté blanc ou nul (record historique et première fois que l'abstention augmente entre le 1er et le 2nd tour). Il devra aussi tout faire pour lutter efficacement contre les causes qui nourrissent le vote FN (insécurité, précarité etc).

En tant que Député libre et indépendant, Je voterai en faveur des lois qui serviront l’intérêt général tout en combattant les autres et je contrôlerai rigoureusement l'action de son gouvernement.
Mon seul lobby à moi sera VOUS, les citoyens du pays de Retz.
L'espoir français renaîtra par la confiance retrouvée dans ses élus et dans elle-même.

La page des législatives s’ouvre aujourd’hui.
J’ai 5 semaines pour vous convaincre que oui, nous pouvons RETZUSSIR ENSEMBLE !

Christophe Grandet, candidat citoyen sans étiquette dans la 9ème circonscription de Loire-Atlantique.


Réaction 1er tour Présidentielle

J’avoue être assez frustré car j’ai le sentiment que cette campagne n'a pas été à la hauteur de la situation dans laquelle se trouve notre pays, le débat de fond que les français méritaient n’ayant pas eu lieu.
Dans ce contexte, le résultat du 1er tour de la Présidentielle est bien celui auquel on pouvait s’attendre (voir mon post du 6 mars sur ‘l’affaire Fillon’ repris dans l’article grain de sel du courrier du Pays de Retz).
Je respecte le choix des français qui ont qualifié pour le second tour Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux candidats non issus des partis traditionnels de la droite et de la gauche.

Les électeurs ont donc choisi Dimanche de tourner la page de la vie politique française telle qu'elle était structurée depuis le début de la Ve République.
Je pense que ce scrutin inédit est le reflet de la défiance des citoyens envers les partis politiques.
Comme je le répète depuis le lancement de ma campagne, ceux-ci sont obsolètes et plus représentatifs de la population.
Les français ont ainsi exprimé par leur vote une volonté de renouvellement des visages et des pratiques en politique.
Gauche et droite ont été renvoyés dos à dos pour tenter une nouvelle aventure.


Devenons nous-mêmes acteurs de notre territoire !

Participation à la conférence "la petite République de Saillans" et à la projection du film "le temps des gens".
En 2014, la liste "Autrement pour Saillans, tous ensemble" remporte les élections municipales avec une idée simple : faire en sorte que tous les habitants puissent participer à la gestion de la commune. Dernier exemple en date : les habitants ont été consultés pour choisir le candidat à la présidentielle qui allait être parrainé.
Inspirons nous de ce modèle en devenant nous-mêmes des acteurs de notre territoire !


14 Juillet à Paris

Ce fut un très beau défilé qui, depuis 1880, fait notre fierté. Merci à ces femmes et ces hommes qui nous protègent au quotidien. La France est un magnifique pays.... Plus qu'un pays la France est un concept, une idée, une langue, une culture, un mode de vie... Il ne tient qu'à nous de valoriser nos innombrables atouts !

 

Le vrai changement peut advenir... Il dépend de chacun d'entre nous ! En attendant, soyons fiers de ceux qui ont fait et qui font la France.


Liberté, Égalité, Fraternité !
Vive la France ! Vive la République ! Vive le Pays de Retz !

Le président de la République peut-il vraiment tout faire ?

Dans notre régime, quelque soit le résultat du 7 mai, ce sont les législatives qui seront décisives.

Le président de la République peut-il vraiment tout faire ? Les débats de l’élection présidentielle, qui voient s’affronter des candidats sur des programmes extrêmement précis, en donnent parfois l’impression. Mais si la victoire à la présidentielle est une étape nécessaire pour Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, elle est loin d’être suffisante. La quasi-totalité des mesures promises par les deux candidats ne pourra être mise en œuvre que si le vainqueur du 7 mai obtient la majorité à l’Assemblée nationale. Explications.


Manifeste pour la moralisation de la vie politique

Un candidat qui défend la droiture plutôt qu’un parti.

La « moralisation de la vie politique » est une des causes principales qui a justifié ma candidature citoyenne aux législatives dans le Pays de Retz.
Je ne peux en effet me résigner à ce que notre pays continue à être trop souvent gouverné par des élus qui se complaisent dans leurs privilèges et qui pensent bien plus à comment se faire réélire qu’à exercer leur mandat. Je ne peux plus supporter que malgré la répétition des scandales, les abus continuent...

 

Entendons-nous bien, afin d’éviter l’amalgame du « tous pourris » sur lequel surfe les extrêmes, j’insiste sur le fait que tous les élus ne sont pas corrompus (« il y en a moins qu’on ne le dit mais plus qu’on ne le sait »). Mais Philippe Pascot démontre néanmoins dans ses ouvrages que plus on monte dans la pyramide du pouvoir et plus il est difficile de trouver un politicien intègre. Etienne Chouard parle même de « corruption institutionnalisée » : afin de grimper les marches du pouvoir on n’a pas d’autres choix que de faire des compromissions et du clientélisme.


Dans cette quête du pouvoir à tout prix et dans la perspective de conserver son mandat par la suite trop d’élus capitulent devant l’oligarchie financière et la puissance des lobbies.
Cette situation phagocyte notre société en affaiblissant gravement notre Démocratie !

 

C’est pourquoi, parmi les nombreux sujets traités par la presse au quotidien, c’est bien celui de la « moralisation de la vie politique », de la « transparence » de nos institutions et de nos élus, sur lequel il mérite que nous nous arrêtons et que nous réfléchissons sereinement à la situation et à comment nous pourrions l’améliorer en tant que citoyen.


Un casier judiciaire vierge pour se présenter à une élection !

Le 1er Février, à 21h, va enfin être votée une loi imposant un casier judiciaire vierge pour pouvoir être candidat à l'élection présidentielle, législative et sénatoriale !


Si c'est le cas pour 396 métiers en France ça ne l'est pas pour nos gouvernants. Autrement dit, on ne peut pas travailler dans une Mairie comme fonctionnaire sans présenter un casier judiciaire vierge mais on peut la diriger... Nous devons en finir avec cette aberration démocratique.


Grâce à la persévérance des citoyens, au premier rang desquels Philipe Pascot (je ne peux que vous conseiller de lire ses livres Pilleurs d’État et Du goudron et des plumes), une loi peut enfin empêcher que des personnes qui ont été condamnées (B2, B3) puissent prétendre à nous représenter !